Vous avez retrouvé des bijoux de votre grand-mère et vous vous demandez combien ils valent ? Voici comment estimer leur valeur.
Istock

Estimer un bijou : regardez le poinçon du métal ! 

Estimer un bijou "rare" (serti d'une pierre précieuse, etc.) est difficile pour le commun des mortels et mieux vaut s’adresser à un bijoutier pour obtenir une estimation précise. Mais avant d’entreprendre cette démarche, certains détails permettent déjà de se faire une idée de la valeur du bijou.

La première chose à faire est de vérifier que sa "carcasse" est effectivement constituée de métal précieux, car on ne trouve pas de pierre de qualité montée sur du toc. Depuis 1335, (ordonnance royale de Jean II Le Bon), les orfèvres doivent apposer un poinçon spécial. Un nouveau système de "poinçons officiels" a été mis en place en 1789. Il reste d’actualité.

En France, un bijou est considéré comme étant en or massif lorsqu'il titre entre 18 et 24 carats. Depuis 2002, l’or à 24 carats (pur à 999,9%) est frappé par un poinçon figurant un hippocampe. Il y a peu de chance de tomber sur ce type de marquage, car l’or à 24 carats et trop mou pour faire des bijoux.

C’est du 22 carats, symbolisé par un aigle de profil, ou du 18 carats, caractérisé par une tête d'aigle de profil entourée d'un hexagone, qui est le plus fréquemment utilisé. Les bijoux en "alliage", dont la teneur en métal précieux est réduite, sont flanqués d’une coquille Saint-Jacques encadrée d'un listel (14 carats) ou d’un trèfle à 3 feuilles (9 carats).

Sur les bracelets, chaînes, gourmettes et colliers, les poinçons se trouvent généralement sur le fermoir. On les trouve sur la bélière (anneau permettant de suspendre l’élément) dans le cas d’un pendentif. Enfin, les anciennes montres à gousset sont constituées de plusieurs pièces. Si elles sont en or, chacune comporte un poinçon.

 

Vidéo : Lowly : le nouveau bijou bien-être connecté