Si Laeticia Hallyday venait à disparaître, la logique (française) voudrait que les quatre enfants du rockeur héritent du patrimoine de leur aîné. Mais ce n’est, visiblement, pas ce qui est prévu…

C’est pourtant bien l’une des informations essentielles qui émane du testament de Johnny et dont RTL se fait l’écho. Au-delà d’avoir délibérément déshérité ses grands enfants compte tenu de ce qui leur a déjà été versé par le passé, au-delà d’avoir potentiellement et involontairement également déshérité ses deux plus jeunes filles, on apprend dans ce document que Johnny Hallyday fait de Laeticia son unique exécutrice testamentaire.

Un testament semblable à celui de Johnny

Sauf que Laeticia a, elle-même et au même moment (le 11 juillet 2014), rédigé un testament quasi-identique à celui de l’artiste. De ces deux testaments, on comprend que si cette dernière venait à décéder, ce ne sont pas ses filles, encore moins David et Laura qui hériteraient du patrimoine de leur père, mais, en fin de compte, Grégory Boudou, le frère de Laeticia. Ce dernier deviendrait alors l’exécuteur testamentaire de Johnny et de Laeticia Hallyday.

Pour poursuivre sur cette lancée, ce, dans le cas où Grégory Boudou décéderait à son tour, là encore, les quatre enfants de l’artiste seraient mis à l’écart. Dans cette hypothèse, c’est Elyette Boudou, plus connue sous le nom de mamie rock, qui deviendrait l’exécutrice testamentaire de Johnny et de Laeticia, précise RTL.

Vous avez-dit exécuteur(trice) ?

En principe, rappelle le site Droit-finances, un exécuteur testamentaire est "une personne désignée par un testateur (Johnny et Laeticia en l’occurrence) charger d’exécuter ses dernières volontés". Laquelle personne doit être en totale possession de ses moyens. Autrement dit, souligne le site spécialisé, elle doit disposer de sa pleine capacité juridique.

Et si, techniquement, la personne qui se voit adresser cette attribution se doit simplement de procéder à l’inventaire du patrimoine du défunt et prendre des mesures conservatoires, elle n’est pas supposée jouir des biens en question et donc du patrimoine de l’individu décédé. Sauf dans le cas où ce dernier ne laisserait derrière lui aucun héritier réservataire (autrement dit : aucun enfant). Pour le coup, les pouvoirs de l’exécuteur testamentaire se révèleraient encore plus grand. Ce qui n’est évidemment pas le cas dans le cadre de la succession de Johnny.

Publicité
Ce qui est certain en revanche, c’est que, compte tenu de ce qui est indiqué dans le testament de Johnny Hallyday, c’est bien Laeticia à qui revient cette fonction. A aucun moment il n’est prévu, pour l’heure tout du moins, que l’un ou l’autre des grands enfants du chanteur héritent de cette attribution.

Laquelle permet donc, en substance, de s’assurer que les dernières volontés d’une personne décédée sont respectées à la lettre.

En vidéo - "Les relations de Laeticia avec David et Laura ont toujours été au beau fixe", selon Darroze

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet