Député, Premier ministre puis Sage… Alain Juppé collectionne depuis longtemps les postes prestigieux et bien rémunérés. Son patrimoine le montre bien.

 

La somptueuse fortune d’Alain Juppé : cumul des revenus et des pensions ?

"Je ne suis pas un homme d’argent. Mais de temps en temps, ça me prend. Je me dis que j’aurais aimé être riche et propriétaire d’un yacht. Et puis je regarde la tête du propriétaire du yacht et je comprends que je suis beaucoup mieux comme je suis", déclarait Alain Juppé dans les colonnes du Journal du Dimanche, il y a un peu plus de dix ans. Et s’il dit ne pas apprécier plus avant les richesses, ses différents mandats lui ont tout de même permis de s’asseoir sur un petit trésor…

Publicité
Publicité

Depuis son intronisation en tant que Sage, le 11 mars 2019, l’ancien maire de Bordeaux perçoit naturellement une rémunération. Celle-ci s’élève à quelques 13 300 euros, révèle Capital, dont les informations sont reprises par le quotidien régional Le Dauphiné Libéré.

Cependant, Alain Juppé bénéficie également d’une retraite parlementaire, dont le montant s’établit à 6 200 euros mensuels, environ. Auxquels s’ajoutent 3 654 euros chaque mois, depuis qu’il a liquidé ses droits à la retraite en tant qu’ancien agent de la fonction publique. Dorénavant, il pourra aussi demander les pensions associées aux mandats électifs qu’il vient de quitter.

En tant que maire de Bordeaux et président de la métropole, il touchait respectivement 3 694 euros bruts mensuels et 4 935 euros nets par mois. Néanmoins, du fait du plafond des indemnités locales que peut toucher un élu, la somme totale ne pouvait pas excéder 8 435 euros mensuels.