Après une période de gloire entre 2008 et 2011, l'or fait aujourd'hui figure de star déchue. Pourtant, nombreux sont les acheteurs…
IllustrationIstock

L’or : un placement ringard que tout le monde achète quand même ?

Acheter au son du canon, vendre au son du clairon ! Avec quelques nuances cet adage boursier s’applique aussi à l’or : les cours ont reculé de près de 10% (en dollars) depuis le 1er janvier. Très loin de son plus haut d’il y a 5 ans (1391 $), l’once (31,10g) se négocie aujourd’hui vers 1200 dollars.

Publicité

Ces prix bas ont déclenché une vague d’achat. Durant l’été, les ventes de l’hôtel des monnaies américain (US Mint) ont atteint un pic inégalé depuis le début de l’année. Les ventes du modèle "American Eagle", une des pièces d’investissement vedette du marché international, ont bondi de 40% entre juillet et août. Et depuis quelques mois, les banques centrales font comme les particuliers : elles achètent : 264 tonnes ont été ajoutées à leurs réserves stratégiques durant les 9 premiers mois de l’année 2018 !

Publicité

Si les investisseurs achètent au cours actuel, c’est parce qu’ils estiment que les prix ont plus de chances de monter que de chuter. C’est un pari risqué, car les facteurs qui ont ringardisé l’or sont toujours d’actualité.