Légende de la radio et de la télévision, Pierre Bellemare n'est pas connu pour son patrimoine... Ou sa double vie. Des éléments qui pourraient ressurgir, à l'approche de sa succession.
AFP

Pierre Bellemare : duplicité, culpabilité et adultère ?

C’est une véritable légende de la télévision et de la radio qui s’en est allée. Pierre Bellemare, conteur de renom, père fondateur du téléachat, journaliste et écrivain est mort ce samedi 26 mai à 88 ans. Il est mort à l’hôpital Foch de Suresnes où il avait été admis quelques jours plus tôt, d’après les indications de sa famille à l’AFP. Selon les informations du Figaro, il était déjà affaibli depuis plusieurs semaines.

Pierre Bellemare laisse derrière lui une épouse et trois enfants. En apparence la situation a peut-être l’air simple… Mais en pratique, le conteur a mené une double vie pendant des années, comme le rappelle Le Point. En 1960, il rencontre une jeune danseuse de 18 ans, prénommée Roselyne. Lui en avait 31. Rapidement, une idylle commence, en dépit du fait qu’il est déjà marié depuis plus d’une décennie avec Micheline Grillon, sa première épouse. "Claquemuré dans ma double vie, ne trouvant pas la moindre échappatoire, j'attendais sans doute inconsciemment qu'un événement vienne bousculer mon existence et m'oblige à réagir. Il se produisit sous forme de drame, le 27 janvier 1961", écrivait le journaliste dans Ma vie au fil des jours, une autobiographie publiée chez Flammarion. C’est ce jour là que Roselyne est victime d’un grave accident de hockey.

Avec Micheline Grillon, il a deux enfants : François Louise Bellemare et Pierre Dhostel. En 1970, il est de nouveau père, avec la naissance de Maria Pia Bellemare, fruit de sa relation adultérine avec Roselyne Bacchi. "Quand Maria Pia naquit le 7 décembre 1970, je louais un grand appartement pour y loger ma seconde famille. Devenu bigame, je jonglais avec les horaires pour tenter d'être présent dans mes deux foyers... Mais comme on peut l'imaginer, cette double vie, loin de me satisfaire, m'enfermait dans un sentiment de culpabilité et de duplicité insupportable", poursuit l’écrivain. Peu après la naissance de sa fille, il finira par tout avouer à son épouse : en 72, il avoue à Micheline qu’après 21 ans et de mariage et 12 ans de "bigamie", il compte poursuivre sa vie avec Roselyne.

Pierre Bellemare : plusieurs maisons à son actif ?

Deux jours après le décès de Pierre Bellemare, cette situation conjugale particulière peut poser question, notamment en matière de succession. Micheline Grillon, décédée en 2013, n’héritera mécaniquement de rien. Toutefois, d’après le site Dossier Familial et si "la grande voix" d’Europe 1 n’a pas pris de disposition particulière, Roselyne devrait hériter d’un quart de sa succession en pleine propriété sans possibilité d’option pour l’usufruit. Ce quart serait définitivement perdu pour Françoise Louise et Pierre. D’après le site Testamento.fr, chaque enfant reconnu, ce qui est le cas des trois enfants de Pierre Bellemare, "héritera de la part du patrimoine qui lui revient de droit, c'est-à-dire de sa réserve héréditaire". Celle-ci est susceptible de varier selon le nombre d’enfants. Pour 3 ou plus, elle est de 75 %.

Il est difficile de dire de quoi hériteront les proches de Pierre Bellemare en détail. Comme le raconte Stéphane Bern à France Info, c’était un homme très secret qui n’aimait pas se dévoiler Il assurait de son vivant "ne pas être dans le besoin" et, par conséquent "pouvoir travailler gratuitement", comme le souligne Télérama. D’après le site Les maisons de Roselyne et Pierre Bellemare, il possédait plusieurs maisons en Dordogne. L’une, un véritable manoir mesurant 300 m² et doté d’un jardin de 5000m² a été construite en 2007. Elle a été visitée par nos confrères de Sud-Ouest. L’autre date du XVème siècle et mesure 200 m². Des maisons que Roselyne entend aujourd’hui mettre en vente mais qui renseignent sur le train de vie que pouvait tenir cet écrivain à succès. Il était, après tout, l'auteur de près de 70 ouvrages dont le nombre de ventes se comptait déjà en dizaine de millions d'exemplaires il y a 20 ans, rappelle Libération.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.