Lou Villafranca a de grandes chances de récupérer l'intégralité de la fortune de sa défunte mère. Maison, royalties... Une coquette somme se profile à l'horizon.

Héritage de Maurane :  Lou Villafranca, unique héritière ?

Claudine Luypaerts était plus connue sous son nom de scène : Maurane. Chanteuse belge à succès, elle a été retrouvée morte le lundi 7 mai 2018, dans son domicile. Elle avait 57 ans. Pour l’heure sa mort n’est "pas considérée comme suspecte par l’intervention d’un tiers", comme l’indique l’AFP.

En plus de laisser de plonger de très nombreux fans dans le deuil, Maurane laisse également des proches derrière elle. Son ancien époux, Pablo Villafranca, et leur fille, Lou. La jeune femme, âgée de 24 ans, est à priori la seule héritière de la chanteuse qui ne se serait pas remariée après son divorce.

Lou Villafranca, tout récemment diplômée de Sciences Politiques pourrait potentiellement hériter d’une somme considérable. En effet, sous réserve que Maurane n’ai pas formulé de souhait spécifique relatif à sa succession et que sa fille réside en France, le régime traditionnel devrait s’appliquer. Dans ce cas, comme le rappelle le site du service public, "si le défunt n’a pas fait de legs ou de donation, ses enfants reçoivent l’intégralité de ses biens, sous réserve des droits de l’époux(se) survivant." Même principe si Lou Villafranca habite en Belgique. Comme l’indique Challenges, "si le défunt, pas marié, laisse des enfants, ceux-ci se partagent la succession en pleine propriété et par parts égales". Lou Villafranca en seule héritière connue, pourrait donc récupérer l’intégralité de l’héritage laissé par Maurane.

A commencer par une importante propriété que les équipes du site Côté Maison ont pu visiter le temps d’une interview. La demeure, construite dans les années 20, est située à Schaerbeek, du côté de Bruxelles. Il s’agit d’une maison "unifamiliale et mitoyenne traditionnelle en brique, typique de l’architecture locale". Si sa taille exacte n’est pas évoquée, les chambres sont réparties sur deux étages. Le bureau est installé au rez-de-chaussé, ainsi que "l’immense" salon-cuisine-patio. Elle dispose également d’une cave "qui fait toute la surface" et "présente aussi un énorme potentiel à aménager", des dires de Maurane elle-même. D’après le site Logic-Immo.be, malgré la disparité des tarifs, le prix de référence d’une maison unifamiliale s’élève à 375 000 euros en 2013. Le prix au mètre carré, à Scharbeek, grimpe jusqu’à 2000 euros pour une maison. En somme, c’est peut-être plusieurs centaines de milliers d’euros que Lou Villafranca pourrait récupérer en héritant de ce bien.

Publicité
Publicité

Héritage de Maurane : des centaines de milliers d'euros de royalties ?

Ce n’est pas le seul élément dont la jeune femme pourrait bien voir la couleur. Selon l’AFP, Maurane a vendu au total 10 albums, elle travaillait sur le onzième, dont certains se sont écoulés à 400 000 exemplaires. La chanteuse a été deux fois disque de platine, en 1991 avec Sur un prélude de Bach et et 1998 avec le single L’un pour l’autre. Entre 1991 et 1998, un disque de platine correspondait, au moins, à 300 000 disques vendus pour un album et 500 000 pour un single. S’il est difficile de savoir avec précision combien touche un artiste par album ou par single vendu, Pascal Nègre, président d’Universal Music France, avançait  en 2009 certains chiffres. "Aujourd’hui un artiste quand il vend un disque d’or, ce qui concerne en gros une trentaine d’artistes, l’artiste va gagner grosso-modo 4000 euros par mois. On est pas est pas dans le jet privé. Ce sont les profits réalisés par Patrick Bruel, par Johnny Hallyday qui vont nous permettre d’investir dans de nouveaux talents et y a plein de nouveaux talents qui ne rencontreront pas le succès", avait-il estimé au micro de France Inter, comme le rappelle Numérama. Selon les informations avancées par l’Express en 2013, les rémunérations sur les ventes physiques varient très fortement en fonction du nombre d’albums écoulés… Et du prix de vente. Plus l’album se vend, plus l’artiste touchera des royalties à chaque achat. En moyenne, en France, la vente d’un disque à 13 euros rapporterait entre 0.8 et 1.26 euros à l’artiste. On peut donc penser que son premier disque de platine a rapporté à à Maurane entre 240 000 euros et 378 000 euros, en se basant sur les informations de l’hebdomadaire. Il est plus difficile de savoir combien elle a touché pour son single.

Outre la chanson, Maurane a aussi été jury à la Nouvelle Star pendant deux ans. Un travail de 18 jours par saison pour lequel elle était payée, de ses propres mots, 100 000 euros, soit environ 5 500 euros par jour comme l’indiquait à l’époque Closer.

Vidéo : Maurane : sa dernière interview bouleversante