Certes, en France, il n'est pas possible de déshériter ses enfants compte tenu de notre fameuse réserve héréditaire. Pour autant, il est possible de privilégier ou de défavoriser certains de vos enfants. Il suffit de connaître quelques techniques.
Héritage : 6 astuces pour désavantager un enfant (et faire comme Johnny)Istock

Le site Capital s’est attelé à mettre en exergue les différentes manœuvres qui existent aujourd’hui et qui vous permettent de désavantager un ou plusieurs de vos enfants au moment de votre succession.

A lire aussi : Dans quels pays peut-on déshériter ses enfants ?

S’il convient, en effet, de rappeler qu’en France, il est impossible de déshériter ses enfants, mais que dans certains pays (notamment anglo-saxons) cela s’avère tout à fait réalisable (il suffit simplement d’y vivre depuis assez longtemps), il importe également de souligner qu’il n’est pas forcément obligatoire de partir vivre dans une autre contrée pour délester Mathilde de sa part d’héritage au profit de Paul votre petit dernier.

Verser toute la quotité disponible

En France, les enfants d’une personne décédée sont considérés tels des héritiers réservataires et sont techniquement supposés bénéficier d’une part d’héritage portée à la moitié des biens du défunt s’il n’y a qu’un seul enfant, à deux tiers s’il y en a deux, trois quarts s’il y en a trois ou plus. En dehors de cette réserve, existe ce que l’on appelle la quotité disponible. Une part qu’il est parfaitement possible d’attribuer à un seul enfant de votre testament si vous aspirez à le favoriser au détriment des autres. Une manœuvre qu’il est possible d’anticiper de votre vivant.

Souscrire une ou plusieurs assurances vie

Autre procédé bien connu pour défavoriser l’un de vos enfants : l’assurance vie ! Pourquoi ? Parce si vous souscrivez un ou plusieurs contrats, rappelle Capital, les sommes émanant de ces contrats n’entrent pas dans votre succession. Résultat : cela vous permet d’empiéter sérieusement sur l’héritage de vos enfants et de léguer ces sommes à qui bon vous semble. Sans compter que vous bénéficiez d’un abattement fiscal non négligeable porté à 152 500 euros par bénéficiaire si vous effectuez ces versement avant d’avoir atteint 70 ans.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.