Conjuguée à des taux de rémunération au plancher, l'inflation va laminer le pouvoir d'achat des épargnants.
IllustrationIstock

Epargne : la menace de l’inflation

Un péril chasse l’autre : après la déflation, moins préjudiciable pour les consommateurs puisqu’elle a au moins le mérite de faire baisser les prix, c’est aujourd’hui l’inflation qui menace.

A lire aussi : Retraite complémentaire : cette très mauvaise nouvelle qui vous attend pour 2019

Il suffit de passer à la pompe, de remplir son caddy dans un supermarché ou encore d’acheter un paquet de cigarettes pour constater que tout augmente, exception faite des pensions de retraite : selon l’INSEE, la hausse des prix a atteint 2,2% au troisième trimestre 2018 et devrait s’établir à 1,8% en fin d’année (si l’on retient la moyenne des 12 derniers mois). Les estimations de l’INSEE font l’impasse sur certains postes de dépenses comme les prix immobiliers ou encore le tabac et certains économistes estiment qu’elles ne fournissent qu’une idée tronquée de la réalité. La hausse des prix "réelle" serait plus proche de 3 que de 2%.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Vidéo : Un malus sur les retraites complémentaires en 2019

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.