Placés en garde à vue mardi matin, les frères Bogdanoff sont soupçonnés d'escroquerie. Ils auraient dérobé 800 000 euros au total.
AFP

La fortune des Bogdanoff : Igor et Grichka sont-ils des escrocs ?

C’est au commissariat du XVIème arrondissement de Paris qu’ils ont été placé en garde à vue, ce mardi 19 juin. Igor et Grichka Bogdanoff sont soupçonnés d’escroquerie sur personne vulnérable, comme le rapporte Voici.

A lire aussi :Cachets, films, demeure... La mirifique fortune de Line Renaud

Au total ils auraient dérobé jusqu’à 800 000 euros à Cyrille P., un producteur de cinéma avec qui ils s’étaient liés d’amitié. Ils n’auraient "pas hésité à lui faire miroiter de juteux placements, dans des projets artistiques, cinématographiques et scientifiques, mais aussi dans l’achat de véhicules de luxe, Maserati ou Ferrari", indique Le Parisien. C’est la cellule anti-blanchiment du ministère de l’Economie qui aurait découvert "des mouvements financiers suspects" chez les frères Bogdanoff.

Le rapport à l’argent des Bogdanoff pourrait en surprendre plus d’un. A la suite d’une publication de Marianne et du CNRS en 2010 remettant en cause la valeur scientifique de leur travaux, ils ont réclamé 1 249 771 euros de dommages et intérêt, rapporte Libération. Le jugement a été prononcé en leur défaveur.

Dans une interview accordée à Voici, en 2012, ils expliquent avoir "gagné suffisamment pour nous lancer dans nos recherches" sur TF1, après dix ans à animer Temps X. Toutefois, ils se seraient ensuite ruinés. "Ensuite ça s’est vraiment dégradé : notre thèse de doctorat nous a ruinés. Les huissiers sont venus, les propriétaires ont entamé une procédure, on s’est retrouvés avec des dettes qu’on continue à payer aujourd’hui", raconte Igor. Ce qui ne les empêche pas d’intervenir gratuitement pour Touche pas à mon poste… Comme le précise TéléStar.

La fortune des Bogdanoff : Igor, prince consort ?

Côté patrimoine, les frères Bogdanoff sont propriétaires de l’un des plus vieux châteaux d’Europe : le château d’Esclignac qui aura 1000 ans en 2032. Or, après deux tempêtes, il tombe littéralement en ruine. Rien que pour les 4000 m² de toitures à rénover, la facture peut s’élever à plusieurs millions d’euros assure Cédric Davant-Lannes, président d’une association qui cherche à sauver le castel comme le rapporte Actu.fr.

Ce n’est pas la seule fascination des Bogdanoff pour la noblesse et les formes de royauté. Igor, a divorcé de Ludmilla d’Oultremont, fille du comte Marc-Antoine d’Oultremont et de la comtesse Maria Theresia von Gallen. Il s’est ensuite remarié avec Amélie de Bourbon-Parme en 1994, issue de la famille de Bourbon-Parme, une branche cadette de la maison royale de Bourbon.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.