Le vol d'informations personnelles peut se faire via un câble de chargement à présent. Méfiance donc lorsque vous branchez vos appareils...

Brancher son téléphone à un câble de chargement. Une manipulation simple qui paraît anodine et pourtant... Mieux vaut savoir à qui appartient le câble auquel sont connectés vos appareils. 

Charles Henderson, expert en informatique interviewé par Forbes, prévient des dangers des câbles de chargement piratés. Ces derniers, sur lesquels sont installés des logiciels malveillants, peuvent accéder à vos données personnelles et, pour couronner le tout, sont disponibles à la vente pour 200 dollars (environ 180 euros). 

Des logiciels malveillants dans des câbles de chargement pour prendre le contrôle de vos appareils à distance 

Selon l'expert, un hacker est parvenu à prendre le contrôle d'un ordinateur Mac portable qui était branché à un iPod avec avec un câble piraté. Après son méfait, le logiciel malveillant présent dans le câble peut s'autodétruire pour effacer les preuves. 

Selon Charles Henderson, les câbles de chargement malveillants ne sont pas une menace répandue à l'heure actuelle mais appelle à la méfiance, notamment concernant les câbles disponibles dans les lieux publics. "Des gens modifient les stations de chargement. Je ne parle pas des prises électriques mais des ports USB sur les stations de recharge".   

L'expert recommande de faire attention à ce que l'on branche à nos appareils avec une comparaison osée : "Il y a certaines choses qui ne se prêtent pas dans la vie. Si vous étiez en voyage et que vous vous rendiez compte que vous avez oublié d'emmener vos sous-vêtements, vous ne demanderiez pas à vos compagnons de voyage de vous prêter leurs sous-vêtements. Vous iriez dans un magasin vous en acheter de nouveaux". 

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.