Le nucléaire

"Je considère que le nucléaire est une filière d'avenir". La petite phrase d'Arnaud Montebourg, dimanche 26 août sur BFMTV,  a fait l'effet d'une bombe. Le ministre du Redressement productif a sitôt été critiqué par les écologistes :"Provocation", "décalage total avec la réalité" Les termes n'ont pas manqué pour rappeler que François Hollande s'est engagé à réduire la part du nucléaire dans l'énergie française, en souhaitant le faire passer de 75% à 50% d'ici 2025. Même si certains socialistes soutiennent pourtant les propos de Montebourg, tels Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, et Claude Bartolone, le président de l'Assemblée Nationale. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.