Le Premier ministre François Fillon a annoncé, le 24 août, de nouvelles mesures d'économie pour réduire le déficit public français. Qu'allez-vous devoir payer en plus ? Taxes supplémentaires, hausse du prix du tabac, de l'alcool... Planet.fr fait le point sur ces mesures, qui devraient rapporter à l’État 12 milliards d'euros en 2011 et 2012. 

© "Le réalisme nous conduit à réviser nos prévisions de croissance pour les deux prochaines années," a déclaré François Fillon lors d'une conférence de presse à Matignon le 24 août. Le Premier ministre a reconnu que la croissance française n'atteindrait pas les 2% attendus mais plutôt 1,75%. Cette révision à la baisse a conduit François Fillon à de nouvelles mesures de rigueur.

Les cigarettes, l'alcool et les boissons sucrées plus chers

Une hausse du prix du tabac  "quasi immédiate " de  6% est attendue en 2011 suivie de  6% supplémentaire en 2012. "Une taxation supplémentaire sera aussi mise en place en 2012 sur l'alcool et sur les boissons dans lesquelles on ajoute du sucre," a ajouté le Premier ministre. Cette mesure permettrait de débloquer 90 millions d'euros en 2011 et 600 millions d'euros rien que pour le tabac. 

Les parcs de loisirs et parcs à thème vont augmenter leur TVA sur les tickets d'entrée

Les billets d'entrée pour Disneyland ou le parc Astérix vont être plus chers. La TVA (taxe sur la valeur ajoutée) sur les tickets, actuellement à 5,5% sera désormais relevée à 19,6%. Une hausse qui devrait rapporter 90 millions d'euros de recettes à l'Etat.

Une taxation plus lourde sur les revenus du capital

La taxe sur les revenus du capital (intérêts, dividendes, plus-values immobilières....) va être renforcée. Les cotisations sociales passeront de 12,3% à 13,5%. Le contribuable paiera donc 32,5% des prélèvements sociaux sur les revenus du capital contre 31,3% actuellement.

Un déficit public qui devrait être réduit au-delà des espérances en 2012

Publicité
Le Premier ministre a mentionné un "objectif ambitieux" puisque le PIB (Produit intérieur brut) devrait être réduit de 4,5% au lieu de 4,6%. Le but ? Assurer à la France une "marge " qui sécuriserait ses engagements en cas de nouvelle panne de croissance.

Photo : ©Maxppp

Plan d'austérité : le gouvernement "fait les poches des Français" dénonce Hollande

Comment payer moins cher au quotidien ?

10 idées pour augmenter ses revenus

Conso : tout ce qui augmente dès cet été

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour: 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité