Douze ans d'enquête, de fouilles, de multiples témoignages et d'indices n'ont pas suffi à élucider le  mystère de la disparition du docteur Yves Godard, de son épouse ainsi que de leurs deux enfants. Que s'est-il vraiment passé entre le 1er et le 5 septembre 1999 ? Retour sur une affaire riche en rebondissements et en fausses pistes...

Les faits

Tout commence le 1er septembre 1999. Le docteur Yves Godard, médecin acupuncteur à Caen, embarque à Saint-Malo avec ses deux enfants, Camille 6 ans, et Marius 4 ans à bord d'un voilier de 9,5 mètres, "Nick", loué pour cinq jours.

Le lendemain, le voilier est contrôlé par la douane en baie de Saint-Brieuc. Rien d'anormal n'est constaté. L'un des enfants dort sur le pont. Le docteur Godard apparaît aux douaniers légèrement "fébrile" mais rien qui ne soit alarmant. Pourtant, c'est la dernière fois que la famille donnera signe de vie. 

Publicité
Publicité

Le 5 septembre, date à laquelle la famille doit revenir sur le continent, un bateau de pêche signale la dérive de l'annexe du bateau au nord de l'île de Batz en Bretagne. A bord, on y découvre le blouson et le chéquier d'Yves Godard...

Le 10 septembre, le parquet de Saint-Malo ouvre une information judiciaire contre le médecin pour homicide volontaire. Trois jours après, un mandat d'arrêt international est lancé. 

Yves Godard devient l'unique suspect dans l'affaire ainsi que l'homme le plus recherché de France. 

Photo : ©capture d'écran LCI