Un ingénieur français souhaite utiliser les icebergs pour régler le problème d'accès à l'eau potable des Iles Canaries. Un projet vieux de trente-cinq ans qui pourrait voir le jour en 2012.

© Des icebergs pour pallier le manque d'eau ? Le projet paraît fou et pourtant il est très sérieusement envisagé par l'ingénieur naval Georges Mougin. Il pense utiliser les icebergs des rives du Groënland pour aider les populations victimes de sécheresse dans les Iles Canaries. 

 Les icebergs : une vraie ressource naturelle
Un iceberg est en effet une ressource naturelle importante en eau douce : un iceberg de 30 millions de tonnes pourrait fournir 30 milliards de litres d'eau. L'équivalent de la consommation annuelle en eau d'une ville de 550 000 habitants !

L'enjeu de cette mesure est aussi technologique puisque les icebergs seraient tractés jusque dans les Iles Canaries. Ce serait ainsi le plus gros objet jamais transporté en mer. 

Un projet débuté en 1976
Ce défi de taille n'est pourtant pas nouveau. Il y a trente-cinq ans, le prince Saoudien Mohamed al-Fayçal, inquiet du manque d'eau dans son pays avait déjà contacté Georges Mougin, qui avait collaboré avec l'explorateur polaire Paul-Emile Victor. En 1976, le prince finance une société destinée au transport d'icebergs appelée "Iceberg Transport International". Avec l'ingénieur français, le prince Saoudien organise un congrès international sur l'utilisation des icebergs composé d'ingénieurs, de scientifiques et de militaires. Le projet est finalement abandonné faute de moyens au début des années 80 mais également selon Georges Mougin, interrogé par Le Figaro, à cause de "la méconnaissance du comportement des océans, notamment des fonds sous-marins et des obstacles qu'ils pouvaient provoquer".

Mais les années 2000 changent la donne avec l'apparition de la 3D. En 2009, Dassault Systeme contacte de nouveau Georges Mougin pour lui demander de tester via un logiciel de simulation si le transport d'iceberg est réalisable. Grâce à ces nouvelles technologies, l'ingénieur français de 86 ans a pu réaliser "virtuellement "son rêve. "Il ne s'agit pas de remorquer un iceberg, mais de modifier sa dérive naturelle en exploitant les courants grâce aux nouvelles techniques de prévisions. L'iceberg pourrait alors glisser vers les côtes ouest des continents", explique Georges Mougin à La dépêche

Publicité
Une expédition programmée pour le printemps 2012
L'ingénieur français a imaginé "une ceinture" qui recouvrirait l'iceberg, une sorte d'enveloppe de textile isolante pour maintenir la partie immergée de l'iceberg hors de l'eau de mer. En effet, les températures étant plus élevées aux Canaries, il faut éviter que l'eau douce produite par l'iceberg fonde et se mélange à l'eau de mer. L'iceberg serait tracté par un bateau remorqueur et devrait mettre 141 jours seulement pour rejoindre l'archipel des Iles Canaries.

L'expédition, programmée pour le printemps 2012 partirait à l'est de Terre-Neuve, mais l'ingénieur devra préalablement choisir l'iceberg "idéal". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité