Un avion acheté en catimini

MaxPPP

C'est la Dépêche du Midi qui a dévoilé l'achat élyséen. L'article, paru en septembre 2008, commençait ainsi : "L'Elysée et le ministère de la Défense font tout pour garder ce dossier secret mais les informations commencent à filtrer. La présidence de la République française recevra dans quelques mois un nouvel avion aux couleurs de la République française." On imagine très bien l'ampleur médiatique d'une telle annonce. L'Elysée confirme : un nouvel avion a été acquis, pour remplacer l'ancien Airbus A319 devenu obsolète. Il s'agit d'un long-courrier acheté d'occasion à Air Caraïbes. L'avion a été entièrement désossé et réaménagé.

En novembre 2009, un blog du Monde relève les faits suivants : "Dans la nuit du jeudi 5 au vendredi 6 novembre, l'Assemblée nationale a voté des crédits à hauteur de 185 millions d'euros pour l'achat et l'aménagement d'un avion A330 réservé aux voyages présidentiels. Le ministère de la Défense devra supporter ces dépenses même si, et les députés de la majorité y ont pris soin, l'avion sera exclusivement utilisé par le président de la République."

Pour couronner le tout, il faut attendre la veille du premier vol de l'Airbus pour connaître le coût de l'acquisition, estimé le 9 novembre 2010 à 176 millions d'euros par le Canard Enchaîné dans un article intitulé "le coût du coucou", sur lesquels 91,5 millions ont servi à l'aménagement et 25 millions à l'installation d'un dispositif d'écoutes et de brouillages.

L'Air Sarko One

Les critiques vont bon train, et viennent alimenter l'image "bling-bling" du Président, développée dès le premier été de son mandat. Rapidement, l'avion est baptisé Air Sarko One en référence au célèbre Air Force One, l'avion présidentiel des Etats-Unis. Selon une étude, une heure de vol coûterait 20 000 euros. Il a nourri de nombreuses critiques, mais également des fantasmes. En effet, la presse, qui parle également du "joujou présidentiel", fait de nombreuses spéculations sur les accessoires bling-bling. Comme par exemple le four à pizza évoqué dans une brève des Dernières Nouvelles d'Alsace (information qui s'est révélée fausse). L'Elysée aurait même appelé un journaliste de RTL qui avait écrit un sujet sur une prétendue baignoire dans l'avion, d'après un article du Canard Enchaîné, pour démentir l'information avec véhémence.

Mais ce sont les guignols de l'info qui vont le plus loin, avec une vidéo mettant en scène un Sarkozy plus bling-bling que jamais, à bord de son avion tuné et narguant Obama dans un Air Force One très sobre. Parue en novembre 2010, à l'occasion du premier vol de l'A330 pour le G20 de Séoul, la vidéo traduit l'agacement général alors que l'économie française est encore maussade.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.