Condamné en 1998

Dès la nomination officielle de Harlem Désir comme futur Premier secrétaire du Parti socialiste, la droite n'a pas hésité à monter au créneau et à rappeler que l'homme a été condamné en 1998 à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende (4 500 euros aujourd'hui). A l'époque, on lui reprochait d'avoir touché des salaires fictifs provenant d'une association lilloise en 1986 et 1987.

Harlem Désir aurait aussi profité d'une amnistie de François Mitterrand au sujet de 80 000 francs dus au Trésor Public, liés à des amendes de stationnement non réglées.

© AFP

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.