D'après certains experts, il est primordial d'envisager la baisse des pensions de retraite. Pourquoi affirment-ils cela ? Ont-ils raison de le penser ?
Pourquoi certains experts jugent essentiel de baisser le montant des pensions de retraites ?Istock

Privilèges ? Les retraités ont beau avoir été épargnés par le volet financier de la crise sanitaire, ils n'en demeurent pas moins scrutés de toute part. Leur niveau de vie est étudié et sans cesse comparé à celui des actifs, aujourd'hui statistiquement inférieur. Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, au moins, c'est une rhétorique à laquelle il devient difficile d'échapper et elle n'est pas sans soulever un certain nombre de questions. 

La première d'entre elles est évidente : pourra-t-on continuer à assurer le confort de vie actuel des Françaises et des Français ayant liquidé leur droits à la retraite ? Faudra-t-il, un jour, envisager la chute du montant des pensions ? Le sujet est politiquement explosif. Ce qui n'empêche pas certains experts de donner de la voie : eux, ont tranché.

Pour un nombre conséquent de spécialistes ainsi que pour certaines institutions, il n'y a pas de doute possible. Les solutions manquent, aussi il faudra à terme s'y résoudre, sauf à retrouver une croissance susceptible de financer les dépenses de retraite sans avoir à amputer les revenus des anciens travailleurs. C'est une des lectures de la situation et, comme toujours, elle n'est pas dénuée de politique.

Et leur prise de parole dans bien des médias n'a rien d'anodin, à en croire les travaux de l'économiste Edward Herman et du philosophe Noam Chomsky. Dans leur essai Manufacturing Consent: The Political Economy of the Mass Media, ils estiment que ce genre d'interventions participe potentiellement à la fabrique du consentement. 

Pensions de retraite : quels sont les arguments de ceux qui voudraient les voir chuter ?

Les différents économistes qui prônent une réduction des dépenses de retraite avancent plusieurs raisons pour justifier leur analyse. Certaines sont systémiques, structurelles - elles ont trait au système de solidarités intergénérationnelles français dans son ensemble, donc - tandis que d'autres sont conjoncturelles. Ces dernières dépendent donc de la situation actuelle et évoluent avec le temps. Le coronavirus Covid-19 et la crise économique qu'il engendre en constitue un bon exemple. Il a provoqué la hausse du déficit du modèle de retraite hexagonal et, pour combler ce défaut de finance, le Conseil d'orientation des retraites (COR) juge nécessaire de baisser le montant des pensions de retraite, rapporte La Dépêche. "Les cotisations des actifs doivent payer les pensions des retraités et s'équilibrer en moyenne année après année", rappelle d'ailleurs Didier Blanchet, le président du Comité de suivi des retraites (CSR), dans les colonnes du Figaro.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.