En raison d'une perte d'autonomie, un de vos parents doit entrer dans un Ehpad ? Avant toute signature de contrat, veillez à bien étudier les points suivants.
Prestations obligatoires, prix… Ces détails à vérifier attentivement sur un contrat en Ehpad

Se lever, se laver, s’habiller, cuisiner… Accomplir les actes de la vie quotidienne devient difficile pour vous ou l’un de vos parents ? Une aide devient alors indispensable pour palier la perte d’autonomie. Si vous optez pour un placement en Ehpad plutôt que pour une aide à domicile, différents éléments doivent être étudiés avant toute signature de contrat. Celle-ci conditionne d’ailleurs l’arrivée dans la structure.

Contrat Ehpad : vous avez un mois pour le signer

Le document n’est pas remis à l’entrée ? Comme le rappelle Capital, il doit impérativement l’être dans les 15 jours suivants. Vous devez ensuite signer ce contrat de prestations de services relevant du Code de la consommation sous un mois. Ce bulletin d’adhésion, qui détermine la relation entre l’établissement et la personne accueillie, doit être entièrement accepté ou refuser.

S’il n’existe pas de format type, différentes informations doivent impérativement figurer. 

Par ailleurs, trois facteurs indépendants influent sur le prix de ces établissements médicalisés : mode d’hébergement, degré de dépendance du patient et qualité des soins prodigués. Viennent ensuite l’emplacement géographique ainsi que l’ensemble des prestations relatives à la vie en communauté dans l’EHPAD, et ne relevant pas du médical. Soit, la chambre, l’accès à la salle de bain et au restaurant, l’entretien du linge de lit, les animations, le nettoyage et toutes autres offres incluses dans le contrat.

Quels sont alors les détails à vérifier avant de s’engager ? Découvrez-les dans le diaporama ci-dessus.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.