Quel rôle jouent les départements dans le financement de la dépendance aujourd’hui ? Et quelle part l’ADF compte-t-elle prendre dans le débat public ?

Actuellement les 102 départements de France financent trois types d’allocations :-    l’Allocation personnalisée à l’autonomie (APA) : destinée aux personnes retraitées concernées, elle coûte un peu plus de 6 milliards. -    la Prestation de compensation du handicap (PCH) : elle va aux personnes en situation de handicap, par l’intermédiaire des Maisons départementales aux handicapés, qui définissent les plans de financement d’accompagnement. Cela représente plus de 1 milliard d’euros.-    le Revenu de solidarité active (RSA) : n’est pas pour personnes âgées, mais pour tous les individus qui en ont besoin. Cela coûte 6 milliards d’euros.

Le total représente 13 milliards 400 millions d’euros. Ce sont des allocations universelles (on est dans la philosophie du financement familial), puisque toute personne peut toucher ces allocations si elle remplit les conditions. Et bien sur ces 13 milliards, l’Etat compense aujourd’hui seulement à auteur de 7 milliards. Le reste est financé par les ressources propres des départements, ce qui conduit à l’étranglement financier que l’on connaît.

En ce qui concerne spécifiquement la dépendance, les stades 6 et 5 des GIR sont entièrement financés par les Caisses de retraite, et les stades 4 à 1 par les départements. Mais si l’on considère l’enveloppe globale, les Caisses financent 20% et les départements 80% !

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.