La réparation de la faille informatique, nommée Heartbleed, découverte la semaine dernière risque de perturber et de ralentir internet.
Internet : la réparation de la faille Heartbleed risque de ralentir internet

Si vous avez tendance à perdre rapidement votre sang froid lorsque votre ordinateur rame, armez-vous de patience car, aux dires des experts américains en sécurité informatique, certains navigateurs risquent de ralentir durant la réparation de la faille Heartbleed , découverte la semaine dernière.

La faille internet touche les versions postérieures à mars 2012 d’une portion du programme baptisée OpenSLL, un logiciel libre très utilisé par les sites internet pour sécuriser des communications ou des transactions. Afin de réparer la brèche, les sites vont devoir obtenir de nouveaux certificats de sécurité dans le but d’être reconnus fiables par les navigateurs.

Si la plupart des grands sites qui étaient vulnérables ont mis à jour leurs systèmes, les navigateurs (Chrome, Safari, Internet explorer, Firefox, etc…) risquent d’être surchargés par le renouvellement indispensable de ces certificats de sécurité.

Selon Johannes Ullrich, du SANS Internet Storm Center, une telle mise à jour pourrait conduire à des messages d’erreur et à ralentir l’accès à certains sites. Le danger, selon lui, est que les utilisateurs ignorent ces avertissements. En effet, les navigateurs, habituellement capables de mettre à jour quelques dizaines de certificats par jour, ne pourront pas venir à bout des dizaines de milliers qui sont désormais nécessaires à cause d’Heartbleed. Dans le cas où la vérification serait trop longue, les navigateurs pourraient alors simplement déclarer le site invalide ou bien retourner un message d’erreur. Prenez donc garde à ces messages dans les jours qui viennent !

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.