L'UFC-Que Choisir met en garde contre les escrocs qui utilisent les réseaux sociaux pour vous soutirer de l'argent en se faisant passer pour vos amis. Tous les détails avec Planet.fr.

Les escrocs s'attaquent maintenant aux réseaux sociaux ! Ils se font passer vous l'un de vos amis et vous incitent à appeler des numéros surtaxés, parfois plusieurs fois, qui finissent par lourdement peser sur votre facture de téléphone, comme le raconte l'UFC-Que Choisir...

Leur technique ? Vous recevez une demande d'ami sur Facebook d'une personne que vous connaissez et que vous pensez déjà avoir dans vos amis... Vous acceptez donc, en imaginant que la personne a pu se créer un nouveau profil. Très rapidement, une conversation s'engage et cet(te) ami(e) vous raconte une situation qui le (la) met dans l'embarras, et pour laquelle il (elle) a besoin de votre aide.

En effet, son téléphone est bloqué, et pour pouvoir le remettre en marche, son opérateur lui demande un code à récupérer en appelant le 08 99 96 95 50. Problème, le téléphone de cette personne ne fonctionne plus et personne avec elle ne peut l'aider. Elle vous demande donc d'appeler le numéro à sa place et de lui transmettre le fameux code... Si une telle situation devait vous arriver, la meilleure chose à faire est de couper court à la conversation, mais beaucoup n'ont pas senti le piège venir...

Des menaces encore plus violentes après avoir annoncé son intention d'arrêter
Si vous appelez effectivement le numéro, il vous sera facturé 1,35 euro, puis 0,34 euro la minute. Vous devrez appeler deux fois pour récupérer le code. Votre "ami(e)" pourra même vous demander de recommencer encore plusieurs fois, en prétextant que cela n'a pas marché. Et c'est bien sur votre facture que des dizaines, ou des centaines d'euros seront ajoutés. Selon l'UFC-Que Choisir, des forums de victimes racontent que parfois, quand elles ont expliqué ne plus vouloir appeler le numéro, les escrocs ont menacé de les dépouiller de bien plus après avoir piraté leur téléphone.

 

Publicité
Méfiez-vous donc de ces demandes étranges vous proposant d'appeler des numéros surtaxés sur les réseaux sociaux. L'éditeur du service derrière ce numéro, Viva Multimedia, a promis que les personnes piégées qui le contacteraient se verraient remboursées des sommes versées. Mais le numéro utilisé par les escros n'a rien d'illégal, et pourrait donc faire encore des victimes.

 

En vidéo sur le même thème : Quand le compte Facebook de Mark Zuckerberg se faisait pirater par un internaute

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet