L’entreprise Google Inc va devenir Alphabet Inc. La société californienne a annoncé lundi un changement majeur de sa structure : la création d’Alphabet dont Google sera une simple filiale.  

Google est une entreprise dont le domaine d’activités est devenu colossal : recherche, email, musique, publicité, smartphones, cartographie, voitures, fibre optique, montres, génétique, investissement… C’est pour cela que Larry Page, son directeur général, a décidé de scinder la société en différents groupes. Selon lui, ce remaniement permettrait "une gestion dégraissée" et "plus de flexibilité de management".

La nouvelle firme qui regroupe les différentes filiales se nomme Alphabet. "Nous l’avons choisi car l’alphabet représente le langage, une des innovations les plus importantes de l’humanité, et c’est le cœur de l’activité d’indexation de la recherche Google", précise Larry Page qui va devenir le directeur général (CEO) d’Alphabet. Sergey Brin, co-fondateur de Google, sera le président. Sundar Pichai, qui est actuellement à la tête de Chrome et Android, héritera du poste de directeur général de la filiale Google.

Google.com ne va pas disparaître

Alphabet regroupera sept entreprises filles. La filiale Google s’occupera toujours du web : recherche, publicité, Android, Chrome, YouTube, Maps et les applications. Certains pensaient voir YouTube et Android devenir indépendants, mais ce n’est pas prévu pour le moment.

Publicité
Pour le grand public, cette restructuration de l’entreprise ne va pas changer grand-chose. Celle-ci va par contre permettre à Wall Street et aux actionnaires d’avoir plus de transparence, en améliorant la visibilité sur la rentabilité de chaque domaine. L’annonce de la réorganisation avait d’ailleurs été saluée lundi par les marchés financiers avec une hausse de 6 % après clôture. Le changement de structure est attendu d’ici janvier 2016.

Vidéo sur le même thème : Google se dote d'un bouton "acheter" 

 

 

mots-clés : Google

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet