Sommaire

La masturbation masculine

Le premier plaisir sexuel est le plaisir solitaire, autrement dit la masturbation. Chez les messieurs, elle est également appelée "onanisme", allusion au péché d'Onan (dans l'Ancien Testament, Onan, contraint d'épouser la femme de son défunt frère, a refusé de la féconder, préférant répandre sa semence à terre...).

Les mouvements de va-et-vient qui caractérisent cette pratique ont inspiré tout un lexique familier basé sur la notion de "branler", "secouer", "taper" (le fameux "se taper la colonne"), "lustrer", "astiquer" ou "polir" (le non moins fameux "polir le chinois", à l'origine obscure).

Classiques entre les classiques, les expressions "faire un 5 contre un" et la "Veuve poignet" font bien sûr allusion au rôle prépondérant de la main dans l'opération.

Mais l'imagination en ce domaine est sans borne, comme le montre ce court aperçu d'expressions toutes plus imagées les unes que les autres :

  • se faire les cuivres
  • dérouiller le petit frère
  • faire pleurer le cyclope
  • abreuver le courtaud
  • dégourdir l'unijambiste
  • jouer à "crache ou je t'étrangle"
  • faire mousser le créateur (qui désigne également la fellation)
  • se cerner les yeux (en cas de pratique abusive)

A noter également cette expression assez admirable, rapportée par Jean-Claude Carrière dans ''Les mots et la chose'' : "serrer la main au père de ses enfants" 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.