Sommaire

La sodomie

C'est aujourd'hui encore l'une des pratiques sexuelles les plus taboues, notamment en raison des interdits religieux : la sodomie doit ce nom à "Sodome", ville qui, selon l'Ancien Testament, a subi avec Gomorrhe les foudres de Dieu : les habitants ont été changés en statue de sel en raison de leurs moeurs dissolues.

La sodomie était sévèrement punie par l'Eglise, et ses adeptes devaient rester discrets : d'où l'abondance d'expressions détournées pour aborder la chose. Pour la pratiquer, il faut "passer par la porte de derrière", "s'adresser à l'annexe" ou "prendre l'entrée des artistes"...

Les "sodomites" fréquentent "l'abbaye du Verso" (où ils peuvent "mettre un cierge au reposoir"), ils prennent "l'itinéraire bis", ils "visitent le département du bas-rein", "chevauchent à l'antique" ou "poussent la botte florentine" (les habitants de Florence avaient, à raison ou à tort, la réputation d'être homosexuels).

Selon une expression particulièrement évocatrice, se faire sodomiser c'est "se faire écarquiller"...

Le savez-vous ? Attention lorsque vous dites de quelqu'un "c'est une perle" ! L'expression ne désigne pas seulement une personne de valeur, mais une adepte de la sodomie car, pour faire un collier, une perle s'enfile dans les deux sens...

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.