Rebondissements, coupables innocentés, témoignages contradictoires… Retour sur cinq affaires criminelles françaises qui ont défrayé la chronique. 
Photo datée du 03 avril 1974 de Jean-Pierre F (D), 17 ans, lors de la reconstitution du crime de la petit Brigitte Dewevre, 16 ans, retrouvée morte à moitié devêtue à Bruay-en-Artois le 05 avril 1972. Jean-Pierre F., qui avait avoué le crime, reviendra sur ses aveux et sera relaxé au bénéfice du doute. - STF / AFPAFP

Affaires criminelles mystérieuses : la disparition d’Estelle Mouzin

Le 9 janvier 2003, la France entière s’émeut de l’affaire de la petite Estelle Mouzin, âgée de 9 ans. Alors qu’elle rentrait à pied chez sa mère, à Guermantes en Seine-et-Marne, la petite fille disparaît. Elle a été vue pour la dernière fois par une passante vers 18 h 15 devant la boulangerie, à 750 m de son domicile. L'enquête emploie des moyens sans précédent, comme la perquisition des 350 maisons de la commune le 14 janvier, ce qui mobilise 170 policiers, 300 gendarmes et CRS pour bloquer toutes les entrées et sorties de la ville. La photo d’Estelle est diffusée partout et les médias couvrent largement sa disparition.

Dès juillet 2003, les enquêteurs pensent au tueur en série Michel Fourniret. « L’ogre des Ardennes » n’a jamais avoué son implication dans la disparition de la petite Estelle, mais il ne l’a jamais totalement écartée non plus. Cette piste sera considérée puis écartée à de nombreuses reprises, jusqu’en septembre 2018. Le 7 septembre, des fouilles ont été menées dans la maison d’une des premières femmes de Michel Fourniret, mais n’ont donné aucun résultat. En 2014, l’enquête s’était également intéressée à un agent de voirie rôdant près d’une benne à ordure. Mais l’homme est décédé en 2009, ne laissant pas de pistes derrière lui. Quinze ans après les faits, la disparition d’Estelle Mouzin reste un mystère entier.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.