Dix villes françaises figurent dans le palmarès des agglomérations européennes les plus embouteillées que vient de publier la société néerlandaise TomTom.

Marseille La cité phocéenne est la reine incontestée des bouchons, à en croire le classement TomTom. Aux heures de pointe l'automobiliste marseillais passerait plus de 100 heures par an dans les bouchons !Paris La capitale arrive juste derrière MArseille avec un taux de congestion moyen de 34 %. Taux qui s'envole à 71 % aux heures de pointe le matin.Bordeaux La préfecture de Gironde est troisième du hit-parade et se hisse même à la deuxième place pour le niveau d'encombrements aux heures de pointe en soirée (73 %). En cause, la multiplication des chantiers urbains et un développement déséquilibré des transports en commun, comme Sud-Ouest s'en faisait l'écho l'année dernière.Nice Nice fait jeu égal avec Bordeaux en termes de congestion (29 %). Mais se démarque en soirée, en étant moins bouchée, selon l'étude TomTom.Lyon Lyon affiche une moyenne de 36 minutes de retard par heure passée dans les embouteillages selon l'étude.Montpellier Montpellier affiche un niveau de congestion de 27 %. Le dédoublement de l'autoroute A9 à hauteur de Montpellier, prévu pour 2017, pourrait résoudre une partie du problème. ToulouseToulouse est septième du palmarès, la ville rose est la deuxième ville française la plus saturée aux heures de pointe matinales, avec un indice grimpant à 82 % !StrasbourgLa capitale de l'Alsace ne se porte pas trop mal en dépit d'un trafic assez encombré aux heures de pointe en soirée. Las, le projet de grand contournement ouest (CGO), censé décongestionner le trafic en centre-ville, a été écarté en juin par le ministère des Transports.Lille L'agglomération lilloise affiche 31 minutes de retard par heure lors des pics quotidiens d'embouteillage. Nantes Nantes est dernière du classement. De quoi porter fièrement son titre de "capitale verte d'Europe" l'année prochaine.Dans toute l'Europe

 

Au niveau européen, les villes les plus saturées sont Istanbul, Varsovie, Marseille, Palerme, Rome et Paris, Stuttgart, Bruxelles, Hambourg et Stockholm.

D'avril à juin 2012, l'entreprise néerlandaise a récolté les données de navigation transmises par les GPS de ses clients dans 58 villes du Vieux Continent.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet