72 vues

Le brexit est repoussé de quelques mois : le Royaume-Uni a jusqu'au 31 octobre, pour anticiper le brexit et quitter l'Union européenne. Avec cette sortie de l'UE annoncée, les britanniques amateurs de vin ont décidé d'assaillir les négociants en vin de calais pour leurs tarifs avantageux. Le Royaume-Uni a importé pour 1,3 milliard d’euros de vins et spiritueux, en France en 2018. ce qui en fait le deuxième client derrière les États-Unis. Chez certains négociants en vin, la clientèle est majoritairement britannique : "les clients sont venus faire des stocks. Chaque jour était comme un samedi avant Noël." Ils peuvent importer de France 110 l de bière, 90 l de vin et 30 l de spiritueux au maximum. Ces plafonds pourraient baisser dans les mois à venir à cause du brexit.

Contenus sponsorisés