Réponse : Danton en 1792. Découvrez le nouvel épisode de notre série "Les petites phrases de l'histoire expliquées !"
©Getty (illustration)Istock

Le 2 septembre 1792, Georges Danton, le tribun révolutionnaire, le colosse enfiévré, monte à la tribune et s’adresse aux députés. Il est un des chefs du parti des Montagnards et ministre de la justice. A la fin de son discours improvisé – Danton n’écrivait jamais ses discours et parlait sans notes - de sa harangue, plutôt, tant il y met de fougue -, il martèle trois fois "De l’audace !". Contrairement à ce qu’on pense souvent, le triple appel à l’audace de cette harangue devenue fameuse ne visait pas à réveiller les ardeurs révolutionnaires ni à faire tourner encore davantage la guillotine ; il n’avait pas une visée politique, mais militaire.

A lire aussiQui a dit : "Ich bin ein Berliner" ?

En effet, les armées ennemies étaient alors parvenues aux frontières de la France, prêtes à envahir le pays profondément affaibli par trois années de Révolution et à y rétablir la monarchie. Face à cette situation dramatique, Danton cherchait à mobilier et à stimuler les armées républicaines, pourtant mal équipées, pour qu’elles résistent et repoussent le péril. Ses mots ont-ils contribué au sursaut ? Mystère. Mais trois semaines plus tard, la victoire française – le miracle ! – de Valmy sauva la République naissante en repoussant ses ennemis hors des frontières…

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :