Le chanteur algérien Idir, l'un des principaux ambassadeurs de la chanson kabyle à travers le monde, est mort samedi soir à Paris à l'âge de 70 ansLe chanteur algérien Idir, l'un des..
Mort du chanteur Idir, légende de la musique kabyleAFP

Le chanteur algérien Idir, l'un des principaux ambassadeurs de la chanson kabyle à travers le monde, est mort samedi soir à Paris à l'âge de 70 ans

Le chanteur algérien Idir, l'un des principaux ambassadeurs de la chanson kabyle à travers le monde et l'interprète du célèbre «A Vava Inouva», est mort samedi soir à Paris à l'âge de 70 ans, a annoncé sa famille. «Nous avons le regret de vous annoncer le décès de notre père (à tous), Idir, le samedi 2 mai à 21h30. Repose en paix papa», indique un message publié sur la page Facebook officielle du chanteur, installé en France. La famille, contactée par l'AFP, n'a pas souhaité s'exprimer.

«J'ai appris avec une immense tristesse la nouvelle du décès» d'Idir, «une icône de l'art algérien», a salué dans un tweet le président algérien Abdelmadjid Tebboune. «Avec sa disparition, l'Algérie perd un de ses monuments».

De son vrai nom Hamid Cheriet, Idir était né le 25 octobre 1949 à Aït Lahcène, près de Tizi-Ouzou, capitale de la Grande-Kabylie. Alors qu'il se destinait à être géologue, un passage en 1973 sur Radio Alger change le cours de sa vie: il remplace au pied levé la chanteuse Nouara, et sa chanson en langue berbère «A Vava Inouva», qui évoque les veillées dans les villages kabyles, fait le tour du monde à son insu pendant qu'il fait son service militaire.

"Je suis arrivé au moment où il fallait"

«Je suis arrivé au moment où il fallait, avec les chansons qu'il fallait»,...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !