Sommaire

En décembre, les États-Unis puis l'Europe lanceront chacun un satellite pour débusquer des exoplanètes

L'appareil de la NASA se nomme TESS, pour Transiting Exoplanet Survey Satellite ("Satellite d'Inspection des Exoplanètes en Transit"). Dans un objectif quantitatif, il est destiné à analyser plus d'un demi-million d'étoiles afin de déceler les éventuelles exoplanètes orbitant autour.

Celui de l'Agence spatiale européenne s'appelle CHEOPS, pour CHaracterising ExOPlanet Satellite ("Satellite de Caractérisation des Exoplanètes"). Il a plutôt été conçu pour détailler les caractéristiques des exoplanètes issues de systèmes déjà repérés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.