Alors qu'il se lavait les mains dans une rivière de la province de Jiangsu (Chine) en juillet dernier, un garçon de 11 ans a fait une fabuleuse découverte archéologique. Il est tombé sur épée trois fois millénaire.
© Getty Images (illustration)

La Nature réserve parfois de - très - belles suprises. En juillet dernier, alors qu'il était parti se laver les mains dans la rivière Laozhoulin située dans la province de Jiangsu (Chine), un jeune garçon de 11 ans est tombé sur une improbable relique, a rapporté Atlantico. Dans l'eau se cachait en effet une épée... vieille de 3000 ans !

Ses doigts ont rencontré un objet dur au fond de la rivière. Curieux, il n'a pas hésité à en extirper ce trésor trois fois millénaire pour se rendre compte de ce dont il s'agissait. D'abord impressionné, il s'est empressé d'alerter ses parents de son étonnante découverte. La nouvelle de cette dernière s'est par ailleurs propagée comme une trainée de poudre dans les environs. "Certaines personnes ont offert des sommes élevées pour vendre l'épée, mais j'ai pensé qu'il serait illégal de vendre une relique culturelle", a expliqué le père du garçon cité dans le quotidien. Fabriquée en bronze et longue de 26 centimètres, l'épée pourrait remonter soi à la dynastie Shang soi, à la dynastie Zhou.

A lire aussi :Danemark : une importante forteresse viking déterrée

Le père et le fils récompensésLa famille a pris la décision de confier l'incroyable découverte au Gaoyou Cultural Relics Bureau. Et d'après leurs premières analyses, les spécialistes ont pu déterminer que cette épée, plutôt courte, devait être celle "d’un officiel civil" ou encore celle d'un "homme aisé avec une qualification". Les autorités ont quant à elles récompensé le père et son fils pour leur avoir rapporté ce trésor.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.