Dans certaines situations, il est possible de déduire les intérêts de son prêt immobilier de ses impôts. Un élément important à connaître au moment d'utiliser une calculette de prêt immobilier.
©iStockIstock

Prêt immobilier et déduction d’impôt : le cas général

Avant d'utiliser une calculette de prêt immobilier, il est toujours bon de connaître les aides financières auxquelles on peut prétendre. Dans le cas de l'achat ou de la construction de sa résidence principale, il est possible de profiter d'un crédit d'impôt sur les intérêts versés à une condition principale : que la construction ou l’achat ait débuté avant octobre 2011. À noter que ce crédit d'impôt a été supprimé par la suite, et ce, pour toutes les offres de prêt immobilier qui ont été émises après le 1er janvier 2011.

Publicité

Quelle déduction d’intérêt de prêt immobilier au titre de 2017 ?

Publicité

Pour l'année 2017, seule une situation permet encore de déduire ses intérêts d'emprunt de ses impôts. Cela concerne les intérêts relatifs à un prêt immobilier qui a débuté avant 2011 pour l'achat ou la construction d'un logement neuf BBC (Bâtiment basse consommation). À cette condition, il est possible de déduire 40% des intérêts d'emprunt versés pour le financement de l'habitation. Une solution intéressante, notamment pour financer les éventuels frais de dossier du prêt. Les intérêts comptabilisés sont toutefois soumis à un plafond. Celui-ci est de 3 750€ pour une personne seule et de 7 500€ pour un couple marié ou pacsé. Ces limites sont majorées de 500€ pour chaque personne à charge au sein du foyer fiscal.