Au-delà de l'aide au paiement du loyer, les allocations logement de la CAF peuvent aussi vous permettre d'acheter un bien en complément d'un prêt immobilier !
©iStockIstock

CAF : primo-accédants et locataires ont droit aux mêmes aides

Les Caisses d'allocations familiales (CAF) proposent trois types d'aides aux locataires : l'Aide Personnalisée au Logement (APL) pour ceux qui vivent ou emménagent dans un logement conventionné, l'Allocation de logement familiale (ALF) pour les couples avec des enfants en bas âge, et l'Allocation de logement sociale (ALS) pour tous les autres demandeurs. Fait peu connu du grand public, ces trois aides sont également proposées aux ménages primo-accédants qui désirent acheter leur résidence principale !

Les aides sont accordées en complément d'un prêt immobilier

Le montant des aides à l'acquisition d'un logement varie notamment en fonction de la situation du ménage, de ses ressources mensuelles et de la zone géographique. Par ailleurs, ces trois aides ne sont accordées qu'en complément d'un prêt immobilier classique. En sachant que les prêts soutenus par l'État, comme le Prêt à taux zéro (PTZ) et le Prêt Épargne Logement (PEL), ne suffisent pas pour y avoir droit...

Le lieu de l'annonce immobilière a un impact sur les aides

Depuis le 1er janvier 2018, l'APL, l'ALF et l'ALS Accession sont réservées aux ménages achetant des logements anciens dans la zone C, soit les villes de province de moins de 50.000 habitants. Ce qui exclut de facto l'Île-de-France, le pourtour de Genève, la Côte d'Azur, les métropoles et autres grandes agglos. Par conséquent, il convient de vérifier que l'annonce immobilière qui vous intéresse est compatible avec les aides demandées à la CAF pour pouvoir en bénéficier.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.