Crédit immobilier et taux de l’usure : les taux bas aggravent-ils vraiment la situation ?

D’après Ludovic Huzieux, cofondateur d’Artémis Courtage, oui. Il indique au quotidien qu’" il faudrait calculer le taux d’usure de façon différente et ne pas y inclure l’assurance emprunteur". La situation a empiré du fait que les taux d’intérêts ont drastiquement chuté ces derniers mois.

Conséquence, l’usure a également diminué, puisqu’elle est calculée sur les taux de crédit moyens des trois derniers mois auxquels on additionne 30%. Comme le rappelle Le Monde, au 1er avril 2019, le maximum autorisé pour les crédits avoisinait les 3%. La chute est donc de 0,5% points.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.