Alors que les faibles taux favorisent l'investissement immobilier, devenir propriétaires devient, pour certains, plus compliqués. En cause, le taux de l'usure, prévu pour la protection des emprunteurs. Explications.
Crédit immobilier : pourquoi les taux bas ne sont pas favorables à tous ? IllustrationIstock

Un taux de l’usure trop bas. Voici ce qui empêche une partie des Français d’obtenir un prêt immobilier. Comme à chaque trimestre, la banque de France a dévoilé le taux de l’usure, correspondant au seuil au-delà duquel les établissements bancaires n’ont pas l’autorisation d’accorder un prêt. Il se calcule par l’addition du taux rémunérant la banque à celui de l’assurance emprunteur, qui assure à l’établissement bancaire d’être remboursé en cas de décès ou d’invalidité de l’emprunteur. S’y ajoutent les honoraires d’un éventuel courtier, et les frais de dossier.

Ainsi, pour les crédits immobiliers et prêts pour travaux supérieurs à 75 000 euros, le taux varie de 2,51% pour un emprunt de 10 à 20 ans jusqu’à 2,61% au-dessus de 20 ans.

Selon Ulrich Maurel, président de la Compagnie européenne de crédit, spécialiste du courtage en crédit, "ce taux est très bas et de plus en plus de clients, pourtant solvables, reçoivent des propositions qui dépassent le seuil et sont donc exclus de l’accession à la propriété", confie-t-il au journal Le Monde.

Taux de l’usure : quand l’âge et la santé jouent en défaveur des emprunteurs

Si l’emprunteur est un peu âgé (plus de 60 ans) ou a des problèmes de santé (dépression, diabète, cancer ou autre maladie chronique), le coût de son assurance emprunteur peut engendrer le dépassement du seuil autorisé du taux annuel effectif global (TAEG).

Pour pallier cela, il existe la convention française Aeras qui vise à améliorer l’accès au crédit pour les personnes malades ou qui l’ont été. Toutefois, l’accès à une telle assurance peut être élevé.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Vidéo : Immobilier : ces taxes dont les montants explosent

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.