En 2018, les Français ont contracté une dette massive de 1 000 milliards d'euros. Dans son domaine, c'est un record absolu, qui a de quoi inquiéter ou faire tourner la tête…
Istock

Cette dette de 1 000 milliards d’euros dont vous devrez vous acquitter : près de la moitié de la dette publique

De janvier à novembre 2018, les Français ont contracté une dette de 1 000 milliards d’euros, rapporte la Banque de France. Cette somme incroyable, qui représente près de la moitié de la dette publique (2 300 milliards d’euros) ne concerne que les crédits immobiliers souscrits par les ménages. A titre de comparaison, ce montant correspond aussi aux prélèvements obligatoires dont les Français ont du s’acquitter en 2017, rappelle Le Figaro.

A lire aussi :Retraite complémentaire : cette très mauvaise nouvelle qui vous attend pour 2019

La faute aux taux bas, explique le journal souvent marqué à droite, qui a poussé les Français dans les bras des banques. Et pour cause ! Alors même qu’une remontée des taux de crédits était attendue, ils ont continué à baisser. En un an, ils sont passés de 1,51% à 1,44% indique l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Plus la période de remboursement est longue, plus la chute est spectaculaire : pour 15 ans, le recul grimpe à 10 points de base (1,32% à 1,22%) tandis que pour 20 ans, il est de 12 points de base (1,52% à 1,4%). Enfin, sur 25 ans, l’abattement est de 16 points (1,79% à 1,63%)…

Si cette situation présente des avantages certains pour nombre d’emprunteurs, elle n’est pas sans inconvénients. Le taux d’usure, qui empêche purement et simplement certains Français d’emprunter, est l’un d’eux. "Nous sommes dans un cercle vicieux : comme le taux d’usure et très bas, certains dossiers ne passent plus. Donc le taux qu’ils auraient dû obtenir n’est pas pris en compte dans le calcul du taux d’usure qui se base donc seulement sur les meilleurs dossiers qui obtiennent les taux les plus bas", souligne Jérôme Robin, président de Vousfinancer, dans les colonnes du Figaro.

Cette dette de 1 000 milliards d’euros qui pèse sur votre dos : comment contourner le taux d’usure ?

Toutefois, il est possible de contourner le taux d’usure, comme l’explique le journal spécialisé en économie Capital.

La première possibilité consiste à faire appel à un courtier pour réduire les frais de dossiers et passer sous le taux d’usure. Souvent, cela implique de négocier une baisse de taux. Faire jouer la concurrence au niveau de l’assurance emprunteur peut également se révéler très utile.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Vidéo : Un malus sur les retraites complémentaires en 2019

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.