Pour réaliser ses projets, il est parfois nécessaire de recourir à un crédit à la consommation. Vous avez le choix entre trois principales formules d'emprunt : le crédit renouvelable, le crédit affecté et le prêt personnel. Découvrez les avantages et les inconvénients de chacun.
Crédit à la consommation : lequel choisir ?Istock
Sommaire

Le crédit renouvelable : souple et très risqué

Le principe : à la souscription du contrat, le consommateur se voit proposer une réserve d'argent immédiate par chèque, virement ou par l'intermédiaire d'une carte spécifique adossée au crédit (carte du magasin par exemple). Utilisable à sa guise, cette réserve est renouvelée automatiquement au fur et à mesure des remboursements. Le client ne payant les intérêts que sur la partie du crédit utilisée.

Les avantages : facile d'accès et d'usage, il est proposé par de nombreuses enseignes, banques et organismes spécialisés (Cofinoga, Cetelem, Sofinco...) et a la particularité de se renouveler en permanence. 

Les inconvénients : S'il peut être utile sur une courte période, il peut devenir coûteux jusqu'à un risque de surendettement, s'il s'étale dans le temps. Les taux étant souvent relativement élevés (entre 15 et 22%) et variables d'une année à une autre. En plus, si vous puisez fréquemment dedans, vous augmentez le montant de l’emprunt et la durée de son remboursement, ce qui renchérit le coût du crédit*. A utiliser avec prudence.

* A tout moment, vous pouvez demander la résiliation du contrat par lettre recommandée avec AR. Vous êtes alors tenu(e) de rembourser, aux conditions du contrat, le montant de la réserve d’argent déjà utilisée.

Le crédit affecté : rigide mais protecteur

Le principe : le prêt est directement lié à l'achat. La somme empruntée ne peut servir qu'à financer un bien (voiture, salle de bain ou cuisine équipée...), ou un service (voyage...) mentionné au préalable sur le contrat. Le montant du crédit, la durée et le montant des mensualités sont fixés à l'avance.

Les avantages : ce crédit protège le consommateur. Si son achat ne le satisfait pas (défectueux, non conforme à la commande), ou si le prêt n'est finalement pas accordé, la commande est annulée. Les taux d'intérêt sont également moins élevés (de 4 à 9%). 

Les inconvénients : il est souvent proposé en 2ème intention après un crédit renouvelable. Les magasins le réservant bien souvent pour l'achat de certains biens (voiture par exemple) ou services onéreux. Cependant, vous pouvez toujours le demander, car depuis la réforme du crédit à la consommation*, les enseignes proposant des crédits à la consommation doivent vous offrir le choix entre crédit renouvelable et un autre crédit (affecté, personnel) pour tout achat de plus de 1000€**. 

* appliquée depuis le 1er mai 2011

** sachez-le : selon une enquête de l'association UFC-Que choisir menée en janvier et février 2012 sur près d'un millier de magasins et de sites internet et 45 enseignes, la proposition d'un crédit alternatif n'est pas systématique et elle est conditionnée dans plus de 70% des cas à la souscription à une carte de fidélité adossée à un crédit renouvelable.

Le crédit personnel : souple et plus économique

Le principe : il s'agit d'un crédit amortissable. En clair, vous empruntez une somme d’argent sur une durée connue, et vous la remboursez de façon constante chaque mois avec les intérêts. Versée en une seule fois, cette somme peut être utilisée à votre guise pour un ou plusieurs projets, sans condition en ce qui concerne l'emploi des sommes que l'on vous accorde. 

Les avantages : c'est le crédit à la consommation offrant le plus souvent le meilleur taux d'intérêt (entre 3 et 9%). Vous connaissez aussi dès la signature du contrat le coût total du crédit, le montant et la durée des mensualités.

Les inconvénients : si vos ressources sont insuffisantes, certains établissements financiers peuvent vous refuser l’accès à ce prêt ou vous le proposeront avec des mensualités élevées et un remboursement sur une durée très courte. 

Sachez-le : plus les mensualités sont élevées et la durée de remboursement courte, plus le taux d'intérêt est bas. Et inversement. 

Contracter un crédit à la consommation

Pourquoi : il est possible de recourir à un crédit à la consommation si cet argent est destiné à financer un achat ou un besoin privé. Les activités professionnelles sont exclues du processus. 

Vers qui se tourner : banques, organismes de crédit (Cofinoga, Cetelem, Sofinco...) et magasins peuvent vous proposer un crédit à la consommation. Le prêteur doit vous informer avant souscription du prêt du type de crédit choisi, du montant et de la durée du contrat, du taux, des échéances et les conditions de mise à disposition des fonds. Vous avez 14 jours pour vous rétracter de l'offre.

Les papiers à fournir : la loi Lagarde* a renforcé la protection du consommateur face au crédit à la consommation. C'est ainsi que l'emprunteur doit compléter une fiche d'information en mentionnant l'ensemble de ses charges (loyers, frais mais aussi autres crédits en cours), sa situation professionnelle... Pour un emprunt de plus de 3000€, des justificatifs d'identité, de revenus et de domicile sont aussi demandés. Tout prêteur doit s'assurer aujourd'hui de la solvabilité de son client**. 

* appliquée depuis le 1er mai 2011

** Attention cependant : selon une enquête de l'association UFC-Que choisir menée en janvier et février 2012 sur près d'un millier de magasins et de sites internet et 45 enseignes, dans 85% des cas, les vendeurs ne demandent pas d'informations sur la solvabilité de leurs clients ni du nombre de crédits qu'ils cumulent déjà.  

Envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.