Dire stop aux fraudes ! Tel est l'objectif de cette nouvelle plateforme numérique. Fausses promos, problème de garantie ou d'hygiène… Vous pouvez y signaler les anomalies rencontrées dans les établissements.
IllustrationIstock

Vous allez enfin pouvoir dénoncer les mauvaises pratiques des commerçants : la Répression des Fraudes teste une "startup d’Etat"

Un service ingénieux. Afin d’aider les consommateurs à comprendre leurs droits et les faire respecter, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) met à votre disposition une nouvelle plateforme numérique.

Publicité
Publicité

Publicités mensongères, fausses promotions ou erreur de prix dans un magasin, problème d’hygiène dans un restaurant ou commerce de proximité… Les déconvenues rencontrées au quotidien peuvent être nombreuses. Afin d’affiner les contrôles et inciter les commerçants à corriger leurs pratiques, le gouvernement mise sur l’outil "Signal Conso", rapporte Le Figaro.

Actuellement en phase de test, la plateforme pourrait être élargie au commerce en ligne en cas de succès probant.

Publicité

Vous allez enfin pouvoir dénoncer les mauvaises pratiques des commerçants : comment ça marche ?

Rapide, transparent et participatif.

Pour signaler votre problème, il suffit de remplir le formulaire en ligne auquel vous pouvez y ajouter une photo du ticket de caisse ou du dit produit pour preuve. "Suivant les cas, le site vous conseille sur les démarches à faire en parallèle de votre signalement. Il vous donne également des informations sur vos droits", indique la "startup d’Etat".

Publicité

Elle se charge ensuite de "contacter le commerçant afin de l'informer de votre signalement (anonymisé). Le commerçant, s'il le souhaite, peut procéder spontanément aux corrections utiles, sans sanction". Vous avez toutefois la possibilité de lui laisser vos coordonnées afin qu’il puisse vous contacter, pour vous tenir informé de la situation.

Le signalement est ensuite enregistré dans la base de données de la répression des fraudes. Si plusieurs personnes signalent les mêmes anomalies et que la situation perdure, les enquêteurs de la DGCCRF prendront le relai.