Sommaire

9 – Quelle rémunération espérer ?

Pas de secret : plus vous organiserez de ventes et les animerez avec talent, plus vous aurez de commissions ou de chiffres d'affaires.

Pour Elodie, ancienne vendeuse chez Partylite : "Je me faisais 150€ de commission par réunion. Ca va vite, mais il faut avoir un bon réseau et organiser suffisamment de réunions pour espérer approcher un salaire correct." Pas si simple, car le VDI peine souvent à élargir sa clientèle au-delà du cercle familial et des amis.

Cependant, une bonne vendeuse très motivée dans un secteur porteur comme la mode pour enfants, par exemple, peut espérer gagner entre 2000 et 3000€ mensuels.

Evolution de carrière : il est possible d'allier le statut de vendeur et celui d'animateur de réseau pour espérer gagner beaucoup plus. Pour cela, il faut recruter sa propre équipe de vendeurs. L'encadrant perçoit alors une commission supplémentaire entre 5 et 10% sur les ventes réalisées par ses recrues.

10 – La vente : ce que vous devez savoir

Selon la Fédération de la vente directe, un protocole est à suivre dans les ventes à domicile. Lors des réunions, lorsqu'un acheteur est intéressé  par un produit et veut l'acquérir, un bon de commande doit être rempli. On ne verse ni acompte, ni argent et encore moins de chèque à encaisser pour plus tard.

Pourquoi : l'acheteur a 7 jours après accord pour se rétracter. Sur le bon de commande se trouve une partie détachable de rétractation qu'il peut renvoyer par courrier recommandé auprès du vendeur ou de la société. Passé ce délai, la vente est conclue et le produit est commandé et livré. La vendeuse est payée au moment où le produit a été reçu.

Si le protocole n'est pas respecté, cela entraîne automatiquement la nullité de la vente.  

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.