Le budget 2019 de la sécu bouscule votre pouvoir d’achat : des mesures mitigées pour les familles

Prestations familiales, mode de garde… A quoi doivent s’attendre les parents ?

Pour une économie étatique de 800 000 € au total, les prestations familiales augmenteront moins que l’inflation, en avril 2019 et 2020. La hausse ne sera en effet que de 0,3 % !

Même si l’ensemble des allocations (familiales, rentrée scolaire, PAJE, AEEH, prime de naissance…) seront sous-indexées, le gouvernement apporte toutefois son soutien aux parents pour les modes de garde de leurs enfants. Les aides seront plus égalitaires.

En effet, l'aide à la garde d'enfant en crèche ou à domicile (nounou, assistante maternelle) sera versée à 100 % jusqu'à leur entrée à l'école, à partir de janvier 2020.

Jusqu’à présent, le complément de garde (CMG) est divisé par deux dès les 3 ans de l’enfant. Cela pénalise donc les parents qui ont des enfants nés avant septembre, puisque l’inscription en maternelle ne s’effectue généralement qu’à la rentrée civile de leurs 3 ans. Le coût de la garde des familles concernées double donc injustement pendant plusieurs mois.

Publicité
Publicité

Gain maximal par enfant ? 234 € mensuel. Si vous êtes concerné, cela dépendra toutefois de vos revenus.

Pour les parents ayant un enfant en situation de handicap, l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) sera à priori majorée de 30 % dès novembre 2019 ! La hausse estimée à 1,8 million d’euros annuel, vaut pour tous les enfants de la famille. Elle doit toutefois être fixée par décret.

Selon les niveaux de ressources, les montants maximaux seraient donc de 607,63 €, 383,15 € ou 229,87 € pour un enfant de moins de trois ans.

A noter que les familles monoparentales bénéficient de la même majoration depuis le mois d’octobre.