Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, les supermarchés s'engagent désormais à dédier un rayon aux produits dont la date est dépassée. Avant de les acheter, encore faut-il connaître la différence entre DLC (Date Limite de Consommation) et DDM (Date de Durabilité Minimale). Le point sur différentes denrées.
Quotidien : jusqu’à quand pouvez-vous vraiment consommer les aliments ?

Yaourts, charcuterie, fromage, œufs… Nombreux sont ceux à les jeter dès la date limite de consommation dépassée. Chaque Français jette d’ailleurs chaque année 7 kg de produits alimentaires encore emballés, selon l’étude réalisée par l’Ademe intitulée "Pertes et gaspillage alimentaire, 2016."

Certains peuvent pourtant être encore consommés. Ainsi, pour lutter contre le gaspillage alimentaire via une meilleure "gestion et compréhension des dates de consommation", 38 distributeurs, fédérations professionnelles, associations de consommateurs et industriels de l'agroalimentaire, ont ce mardi 28 février, signé un pacte.

Les 10 engagements reposent sur 4 idées principales, indique le communiqué. Il s’agit de :

  1. éduquer et sensibiliser l'ensemble des publics
  2. clarifier la différence entre DLC (Date Limite de Consommation) et DDM (Date de Durabilité Minimale) auprès des consommateurs
  3. optimiser la valorisation des produits exclus des circuits de vente
  4. collaborer entre acteurs du secteur pour harmoniser les bonnes pratiques et optimiser les flux de distribution

Conso : quelle différence entre DLC et DDM ?

Pour éviter tout risque d’intoxication, il est primordial de bien comprendre ces 2 sigles, note le gouvernement.

L’apposition DLC s'applique sur des denrées périssables (jambon, viande, saumon fumé...) et précise sur l'emballage du produit qu'il est "à consommer jusqu'au...". "La denrée ne peut plus être commercialisée au-delà de cette date et est susceptible de présenter un risque en cas de consommation", indique le gouvernement.

En revanche, la DDM a pour objectif "de faire connaître au consommateur la date jusqu’à laquelle ces denrées conservent leurs qualités organoleptiques, physiques, nutritives, gustatives, etc". Elle est par exemple apposée sur les gâteaux secs, le café ou les boîtes de conserve avec la mention "À consommer de préférence avant ....". Une fois la date passée, à part une perte de saveur, il n'existe aucun risque à déguster le produit.

Ainsi, les supermarchés comme Carrefour, Leclerc, Cora... s'engagent à tester en magasins des rayons "antigaspi", rapporte Business Insider.

Comment savoir en revanche jusqu’à combien de temps après la date indiquée, ces produits sont consommables sans risques ?

Découvrez-le en images.

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.