Les prix à la pompe ne cessent de flamber et provoquent la colère des automobilistes et des professionnels de la route. En partie en cause, les taxes. Elles représentent environ 60 % des prix de l'essence et du gazole. Sortez vos calculatrices !
Istock

Calcul du prix de l’essence : une hausse incessante

1,56 € pour le sans-plomb 95 et 1,52 € pour le gazole. Voici les moyennes nationales actuelles, relayées chaque semaine par France Inflation. Des prix qui ont augmenté respectivement de 15% et 23% en seulement un an, selon les données du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les taxes pèsent lourds. 2/3 vont en effet dans les caisses de l’Etat, si l’on s’en tient aux calculs effectués par l’Union française des industries pétrolières (UFIP).Cela n’est d’ailleurs pas prêt de s’arrêter. La politique de hausse de fiscalité sur les carburants se poursuivra dès le 1er janvier et ce, jusqu’en 2022. Pour le gouvernement, l'objectif est de contraindre les Français à changer leurs habitudes et se détourner du diesel. Edouard Philippe a d’ailleurs indiqué ce mardi 24 octobre, que 20 à 25 % des élévations "résultent de décisions assumées par le gouvernement d'augmentation de la mise en œuvre de la taxe carbone".

Alors, comment sont vraiment fixés les montants ?Coût du pétrole brut, taux de change euro-dollar, coûts de production et de distribution du carburant, taxes spécifiques… Les prix à la pompe de l’essence et du gazole dépendent de nombreux éléments. Mais ce qui différencie les écarts de prix entre les pays, ce sont les taxes. Elles sont très variables d’un pays à l’autre.

A lire aussi : Impôts, taxes… Les 5 coups durs qui vous attendent en 2019

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.