Pour éviter de croiser du monde en faisant leurs courses, certains optent pour la livraison. Dans ce cas-là aussi, il importe de prendre un certain nombre de précautions. Planet fait le point.
Prenez-vous vraiment moins de risque en faisant livrer vos courses ?Istock

Il a mis la France sous cloche pour que le virus ne se répande pas sur le pays comme une traînée de poudre. Emmanuel Macron qui – avec ses équipes gouvernementales – doit gérer la nation pendant cette période de crise sanitaire a opté pour le confinement. Il n'est pas total, cependant, contrairement à ce que réclament les membres du personnel soignant.

Pour s'alimenter, les Françaises et les Français sont donc autorisés à sortir et aller acheter de quoi se nourrir. Pourtant, pour beaucoup, ce seul déplacement constitue une source de stress... et potentiellement de danger. C'est pourquoi certains lui préfèrent d'autres alternatives, comme les systèmes de drive mis en place par certaines enseignes de bricolage, ou encore la livraison à domicile.

La livraison à domicile est-elle plus sûre ?

"Dès le 13 mars, nous avons mis en place le plan de sauvegarde communal. Ce plan implique un service minimum dans plusieurs domaines et une solidarité communale envers les personnages âgées, handicapées et celles qui souvent n'ont pas de famille à proximité pour leur permettre de se ravitailler", explique Emmanuel Hanon, maire d'Orthez (Pyrénées-Atlantique, Nouvelle Aquitaine), dans les colonnes de France 3. Il cherche précisément à protéger les plus vulnérables, qui devraient limiter leurs sorties davantage encore que les autres.

"Pour ébiter tout contact et tout risque de contagion avec l'échange de monnaie, la mairie règlera dans un premier temps les achats au supermarché et enverra ensuite une facture à l'habitant qui devra la payer par chèque", précise encore l'élu. Il n'est d'ailleurs pas le seul à avoir mis en place de tels système, poursuit la chaîne d'information sur son site. A Salies-de-Béarn, les réactions sont les mêmes. Avec une consigne similaire : une seule livraison par personne et par semaine.

En Bretagne, ce sont des bénévoles qui ont mis en place un service comparable, indique Le Télégramme. Toujours dans l'idée d'éviter une sortie aux plus vulnérables et donc de les protéger. Ce type d'initiative existe peut-être également chez vous. Renseignez-vous.

Bien être - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.