Tout ce qui change à partir du 1er janvier 2019 : revalorisation des aides et prestations sociales

Des augmentations oui, mais pas autant qu’espéré.L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), s’élevant à 833,20 euros par mois fin 2018, sera revalorisé de 35 euros en janvier.

Le mouvement des gilets jaunes a, quant à lui, accéléré l’augmentation du Smic de 100 euros, par le biais notamment de la hausse de la prime d’activité, et de la revalorisation annuelle de 1,5% (contre 1,24% au 1er janvier 2018).

Autre conséquence, la défiscalisation des heures supplémentaires. Tous les salariés, y compris les fonctionnaires, pourront bénéficier de ce dispositif dès le 1er janvier au lieu du 1er septembre 2019. Jusqu’à 5 000 euros nets par an, les sommes perçues seront exonérées d’impôt (mais pas de CSG-CRDS) et donc exclues du calcul du prélèvement à la source.Selon le gouvernement, le gain sera, pour "un nombre moyen de 109 heures supplémentaires effectuées, de 155 euros pour un salarié au Smic, contre 39 euros avec une entrée en vigueur au 1er septembre 2019".

Quant aux allocations familiales et aux aides personnalisées au logement (APL), elles ne seront valorisées que de 0,3%. Un petit changement administratif est également à prévoir. Les APL seront désormais calculées sur la base des revenus de l’année en cours, et non plus sur ceux de l’année N-2.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.