Les commerçants proposent différentes mesures afin de faciliter l'ouverture de leurs magasins le dimanche. Bruno Le Maire se dit "prêt à (les) étudier".
Pourrez-vous bientôt faire vos courses le dimanche ?AFP

"Rattraper ce qui a été perdu en termes d'activité". Voici l’objectif des commerçants qui doiovent faire face à un retard de chiffres d'affaires conséquent, après deux mois de fermeture, engendrée par la crise sanitaire et les mesures de confinement. Le ministre de l’Economie, en déplacement dans un salon de coiffure du 9e arrondissement de Paris ce mardi 5 mai, a d’ailleurs déclaré que "l'enjeu" du 11 mai était de "relancer la machine économique en vivant avec le virus", rapporte BFMTV."On a amorti le choc mais le plus dur est devant nous", a-t-il alerté.

C’est pourquoi le ministre entend "donner plus de souplesse aux commerçants et aux entrepreneurs". Pour les aider à sortir de la crise le plus vite possible, il se dit prêt à "étudier les deux propositions qui (lui) ont été faites".

Ouverture des commerces le dimanche : une possibilité

L'une des suggestions consiste "à faciliter les choses pour l'ouverture (des commerces ndlr) le dimanche, pour rattraper ce qui a été perdu en termes d'activité. (...) Ca fait partie des propositions que je suis prêt à étudier", a précisé Bruno Le Maire.

Une telle mesure pourrait par la même occasion profiter aux centres-villes, lors de la reprise d’activité.

La seconde proposition, qui concerne "la défiscalisation des heures supplémentaires", sera aussi examinée. Et de conclure : "Parce que l’objectif, c’est que notre économie redémarre vite dans de conditions de sécurité sanitaire totale et qu’on puisse rattraper tout ce qui a pu être perdu au cours des dernières semaines et qui a un coût considérable : un coût social, un coût humain, un coût pour l’emploi, un coût pour les entrepreneurs."

Reste à présent à savoir si la clientèle répondra présente…

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.