En raison de la crise sanitaire et de l'explosion de la demande mondiale provoquée par la reprise économique, de nombreux pays font face à une pénurie de matières premières. Quels sont les produits qui pourraient être difficiles à trouver ?
Pénurie : tous ces produits dont vous allez bientôt manquer

En plus des possibles pénuries, les consommateurs pourraient payer plus cher certains produits. De nombreux pays développés, dont la France, font face à un manque de matières premières. Après des mois d’arrêts liés à la crise sanitaire, la reprise des chaînes d’approvisionnements s’est faite lentement. Or, la demande mondiale, elle, a connu un grand boom soudain. Les fournisseurs ont donc eu du mal à y répondre. "Il y a eu un rebond assez brutal de l'économie. La Chine a ouvert le bal, suivi des États-Unis puis de l'Europe", explique Jérôme Dumas, conseiller en chaîne d'approvisionnement chez le cabinet SCM Optimum, à Business Insider.

Pénurie : vers une flambée des prix ?

"Tout le monde a voulu racheter et réapprovisionner ses stocks." Ce déséquilibre important entre l’offre et la demande a alors engendré des tensions sur certaines matières premières. Les marchés de l'automobile ou du bâtiment semblent spécialement touchés. Les consommateurs, en bout de chaîne, pourraient ainsi en subir les conséquences. Car, comme nous le détaillons dans ce précédent article, les tarifs certaines matières premières ont bondi jusqu’à plus de 50%. Si, pour l’heure, les industriels s’efforcent de réduire leur marge, ils pourraient décider de répercuter cette inflation sur les prix des produits.

La propagation rapide du variant Delta dans le monde pourrait également provoquer de nouveaux problèmes d'approvisionnement. De multiples usines du sud-est asiatiques se voient en effet contraintes de rester portes closes afin de limiter les contaminations.

Quels sont alors les produits qui pourraient prochainement être plus difficiles à trouver en France ? Découvrez-les dans notre diaporama ci-dessus.

Les disques vinyles

1/7
Les disques vinyles

Fabriqués à partir des polymères, qui viennent à manquer en raison de la soudaine mise à l’arrêt des usines puis d’un rebond de consommation, les vinyles pourraient coûter bien plus cher. D’après BFM Business, les prix ont grimpé jusqu'à 32% sur 330 références chez Universal, et Warner prévoit une élévation de 37,5% sur 1 200 références.

Malgré la protestation des disquaires, ils sont forcés de s'aligner pour garder leur marge, et répercutent cette inflation sur le consommateur.

Les baskets

2/7
Les baskets

Nike, Adidas, Uniqlo, Gap… Les sneakers pourraient venir à manquer au pied du sapin. La pandémie a provoqué la fermeture de milliers d’usines spécialisées dans la production de textile et de chaussures au Vietnam, en Indonésie et au Bangladesh.  

Le prix de l’acheminement via un porte-conteneur étant toujours quatre fois plus élevé qu’avant la crise, les délais de livraison s'allongent.

Si les marques possèdent encore des stocks suffisants pour remplir les rayons des magasins, cela pourrait ne plus être le cas à l’approche des fêtes de fin d’année. Les prix pourraient ainsi flamber.

Les vélos

3/7
Les vélos

Si de plus en plus de personnes se déplacent à vélo, les fournisseurs, eux ne suivent pas. Les délais de livraison vont de 4 à 6 mois, notamment pour les modèles à assistance électrique, selon RTL.

Une hausse des prix de 10% est aussi constatée. En cause, la hausse du cours de l'aluminium et des difficultés à avoir des pièces importées.

Ordinateurs, tablettes, smartphone…

4/7
Ordinateurs, tablettes, smartphone…

Avec la hausse du télétravail, les ordinateurs et autres tablettes se sont arrachés. Selon l’AFP, le patron d'Intel a estimé en juillet que la pénurie de composants électroniques pourrait se prolonger jusqu'en 2023. 

Envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.