A chaque nouveau mois son flot de changements. Voici ce qui vous attend.
Sommaire

Péage, gaz, prime d’activité… Tout ce qui change au 1er février : le prix du péage

Bonne nouvelle pour les usagers réguliers.

Afin de compenser la hausse des tarifs aux péages, les sociétés autoroutières ont passé un accord le 17 janvier dernier. Elles se sont engagées à réduire de 30% les frais des automobilistes empruntant leurs voies au moins 20 fois par mois : 10 allers-retours précisément.

D’après Elisabeth Borne, ministre des Transports, qui avait demandé aux entreprises gérant le réseau autoroutier un geste, un million de personnes devraient bénéficier de cette mesure.

Les autres verront malheureusement le prix augmenter de 1,8% à 1,9%, rapporte La Voix du Nord.

A lire aussi :  Eau, fromage, pâtes… Tous ces produits dont le prix va augmenter

Péage, gaz, prime d’activité… Tout ce qui change au 1er février : la prime d’activité augmente

Chose promise, chose due.

Comme l’avait annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée le 10 décembre dernier, la prime d’activité va être élevée à partir du 5 février, date des premiers versements.

Montant maximum ? 160,79 euros par mois. De quoi améliorer le pouvoir d’achat de certains Français.

Par exemple, une personne seule et sans enfant, percevant moins de 1560 euros de revenus nets par mois, verra sa prime d’activité augmenter jusqu’à 90 euros. En y ajoutant la revalorisation du Smic, la plus-value de 100 euros nette sera atteinte.

Si jusqu’ici, beaucoup des potentiels bénéficiaires omettaient de la réclamer, les requêtes ont récemment explosé. "Par rapport à l’an dernier, les demandes de prime d’activité ont été multipliées par six ", a confié Christelle Dubos, la secrétaire d’État en charge de la pauvreté, au Figaro.

D’ailleurs, selon la Cnaf, "436 000 simulations avaient été réalisées le 1er janvier, 682 000 le lendemain et 1,4 million en trois jours".

Si vous gagnez entre 0,5 Smic et 1,5 Smic, sachez que vous pouvez y prétendre. En revanche, pour toucher votre première prime en février, il ne vous reste que peu de temps pour établir votre dossier sur le site de la Caf. Les dossiers seront en effet clôturés le 31 janvier.

Vous en aurez bien besoin pour vos prochaines courses…

Péage, gaz, prime d’activité… Tout ce qui change au 1er février : les prix de certains produits alimentaires explosent

Vos futurs passages en caisse risquent de mal passer.

Car, dès le vendredi 1er février, le budget de vos courses va certainement bondir. Nutella, eau Evian, camembert Président, soda, café Carte noire… De nombreux produits alimentaires connaissant un fort succès sont en effet concernés par l’augmentation des prix. Découvrez-les dans notre diaporama dédié.

La raison ? La promulgation de la loi sur l’agriculture et l’alimentation (EGalim), promulguée le 1er novembre 2018.

Pour supprimer les ventes à perte, elle oblige les distributeurs à vendre leurs produits d’appel à des prix supérieurs d’au moins 10% à ceux auxquels ils les ont achetés. Cela permettra en effet, comme le rappelle La Voix du nord, "de mieux rémunérer les agriculteurs, en tenant davantage compte de leurs coûts de production et en obligeant les distributeurs à réduire leurs marges sur les produits agricoles."

Mais si cette mesure est bénéfique aux agriculteurs, cela l’est beaucoup moins pour les consommateurs. Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, a d’ailleurs affirmé que 4 % des produits alimentaires de grande consommation vont voir leur prix augmenter.

Péage, gaz, prime d’activité… Tout ce qui change au 1er février : baisse du tarif réglementé du gaz

Dès ce vendredi 1er février, le tarif réglementé du gaz diminuera de 0,73%. Il stagnera en revanche au mois de mars mais baissera de nouveau jusqu’en juin : - 1,91% en avril, - 0,6 % en mai et - 0,45 % en juin, comme l’annonce un communiqué du ministère de la Transition écologique.

"Pour assurer la stabilité de ses coûts d’approvisionnement au-delà du mois de janvier, le gouvernement a ainsi demandé à Engie de procéder, d’ici à la fin du mois de décembre 2018, à une opération de couverture portant sur les volumes de ventes aux tarifs réglementés des mois de février à juin 2019. Cette opération conduira à la suspension, pour ces cinq mois, de la formule d’évolution des tarifs réglementés d’Engie actuellement utilisée".

Foyers concernés ? 4,5 millions au total.