Ondes électromagnétiques : des mesures trafiquées par les constructeurs ?

Les premiers tests reproduisent ceux effectués par le constructeur et les seconds placent le smartphone à 2 millimètres du capteur, comme si celui-ci était dans la poche d'un utilisateur.

Les résultats sont édifiants : la quasi-totalité des smartphones émettent un niveau de rayonnement supérieur au seuil autorisé.

Bien qu’engagé dans ce domaine, les appareils d’Apple, qui mesure le rayonnement électromagnétique de ses iPhone à seulement 5 mm, ne sont pas tous dans les clous.

Si les mesures effectuées à 5mm des iPhone X (1,38 W/kg) et 8 Plus (0,84 W/kg) se trouvent en dessous de la limite légale américaine (de 1,6 W/kg), les iPhone 8 (2,64 W/kg) et iPhone 7 (entre 2,47 et 2,81 W/kg) la dépassent largement. Pour vérifier les mesures, trois iPhone 7 différents ont été utilisés.

En revanche, à 2 mm de distance, mis à part l’iPhone 8 Plus, tous les smartphones sont dans le rouge.

Ondes électromagnétiques : des mesures trafiquées par les constructeurs ?

Ondes électromagnétiques : des mesures trafiquées par les constructeurs ?

Chez Samsung, les tests commerciaux réalisés à 10 ou 15 mm du capteur les avantage grandement, et permet au constructeur d’être dans la légalité :

  • Galaxy S9 : 0,63 W/kg
  • Galaxy S8 : 1,53 W/kg
  • Galaxy J3 : 1,38 W/kg

A 2 mm de distance, les chiffres sont en revanche effrayants : 3,8 W/kg pour le S9, 8,22 W/kg pour le S8 et 6,55 W/kg pour le J6.

Ondes électromagnétiques : des mesures trafiquées par les constructeurs ?

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.