Mobile : des centaines de milliers de téléchargements concernés

Ici, le programme qui n’a pas obtenu les autorisations de l’utilisateur va pouvoir détourner le problème en accédant aux informations d’une deuxième application similaire. Il pourra ainsi connaître le numéro IMEI du téléphone (identifiant unique à chaque appareil), pouvant servir à sa localisation. D’autres données stockées sur la carte SD du smartphone sont aussi consultables.

Parmi les 150 logiciels Android fondés sur les kits de développement de Baidu et Salmonad, les chercheurs précisent que plusieurs appartiennent à Disney et à Samsung. Cela concerne donc des centaines de millions de téléchargements.