Linky : de nombreuses villes déboutées

Le rejet de ce recours complète une décision émise le 28 juin dernier. La commune de Bovel, en Ille-et-Vilaine, avait en effet été condamnée à verser 3 000 euros à la société Enedis, en charge de l’installation des compteurs Linky. La ville avait en effet interdit leur déploiement sur son territoire, alors qu’elle n'était, ici aussi, pas propriétaire des compteurs électriques.

Rappelons d’ailleurs qu’en octobre dernier, les recours de Cast et Bovel avaient été rejetés par la cour administrative d’appel de Nantes, pour les mêmes raisons.

Il y a deux ans (en juillet 2017), le tribunal administratif de Pau avait lui aussi évalué que la commune de Tarnos (Landes) n'était pas en droit de refuser l'installation de ces compteurs communicants dans sa ville, note Capital.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.